Macron et Merkel, ça commence bien

De mémoire, on n’avait jamais vu ça. Ou bien si, pour la visite d’Obama. «Je peux vous le dire. Dans l’histoire de ce bâtiment je n’ai jamais vu une telle scène lors de la réception d’un chef d’Etat étranger, commente un journaliste allemand pendant la conférence de presse commune d’Angela Merkel et Emmanuel Macron. Peut-être avec Barack Obama.» Pour le premier voyage à Berlin du nouveau président français, des militants européens et des curieux se sont massés devant la chancellerie fédérale, ce bâtiment moderne surnommé «la machine à laver» à cause du gros hublot qui mange sa façade. La chancelière a entrainé son hôte sur la terrasse pour saluer la foule. Scientifique célèbre pour son pragmatisme froid, elle se laisse aller à la poésie. Elle cite Hermann Hesse (1877-1962): «Tout commencement est habité par un charme», dit-elle au quatrième président français qu’elle reçoit depuis 2005. Le vers suivant –«Seul celui qui est prêt à se réinventer réussira à échapper à la routine»– elle le paraphrase à sa manière: ce charme ne peut durer que si les réalités suivent, affirme-t-elle.
... Lire la suite
Read The Rest at : SLATE

Top News