Macron a raison de fustiger le journalisme politique, il a effroyablement tort de vouloir le réformer

Dans la futilité d’une apparence se cacherait un principe essentiel: ainsi, du journalisme de tourisme politique. Quand la caravane accréditée suivait une excellence tricolore, au bout du monde, et, en meute innocente, piapiatait des affaires domestiques pour tromper l’ennui du voyage et, dans les conférences de presse ou des apartés vespéraux, interrogeait l’excellence non pas sur la marche du monde mais sur telle cuisine, tel buzz, telle ambition, telle manœuvre partisane ou parlementaire, ce qui se passait à Paris, c’était la liberté de la presse qui se jouait?
... Lire la suite
Read The Rest at : SLATE

Top News